AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La poursuite ~ Temu, Taïna, Dante, Lucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 233
▲ Points & Dollars : 365
▲ Date d'inscription : 31/12/2015

faithful




MessageSujet: La poursuite ~ Temu, Taïna, Dante, Lucky   Jeu 21 Jan - 2:14

À travers la foule bruyante et distraite, Lucky traçait son chemin sur l’une des nombreuses rues de Hollywood. Il passait inaperçu à travers ces têtes occupés. Les visiteurs avaient leur attention fixée sur les étoiles qui couvraient le sol. Ceux-ci se faisaient d’ailleurs bousculer par les travailleurs qui tentaient vainement de se rendre à leur boulot en temps. Avant le bug-pound, le cabot aurait été le centre de l’attention, attirant de nombreux enfants vers lui. C’était arrivé souvent, avant.  Les parents frustrés qui faisaient la morale à leurs enfants, leur disant qu’il était bien imprudent de s’approcher d’un sac à puce comme Lucky. Dire que désormais, les chiens marchaient quotidiennement à travers les hommes... Et pas que les chiens. Comment faire pour ne pas penser aux pauvres enfants qui se sont faits bourrer la tête de sottises? Ils doivent certainement trouver la vie dure maintenant.

Johnny Depp, Marilyn Monroe, Sharon Stone… Toutes des personnalités que Lucky ne connaissait pas. Toutefois, il savait que ces gens devaient être importants pour tenir une si jolie place sur la rue la plus abondante de la Californie. Conscient que sa maîtresse était une star, il avait à de nombreuses reprises cherché le nom de celle-ci. Il espérait que « Oksana » soit gravé quelque part. Il n’avait jamais rien trouvé de tel, mais il ne désespérait pas. Lucky savait que le nom de cette petite blonde allait apparaître sur le pavé un jour ou l'autre, bientôt.

Déplaçant ses pattes les unes devant les autres, ces petits coussinets touchaient le sol chaud. Il était habitué désormais. La Californie avait seulement de chaudes températures à lui offrir. Lucky n'avait pas l'habitude de sortir lorsque le soleil était haut dans le ciel. Il se laissait des chances après tout. Souvent, il attendait que le soleil soit loin à l'horizon avant de pointer le bout de son museau à l'extérieur. Mais pas aujourd'hui.

Le chien reniflait. Il sentait la nourriture de tous les restaurants fast-food qui l'entourait. Ce type de nourriture n'arrivait même plus à le faire saliver. Désormais il était nourrit comme un roi chez lui. Oksana préparait souvent de petits plats et Lucky avait souvent la permission d'y fouiner. À travers l'odeur des humains, Lucky renifla un odeur toute autre. Il réalisa rapidement que c'était l'odeur d'un chien. Il faut croire que ses instincs de chasseur n'étaient pas encore totalement faussés .À l'affut, la bête dressa les oreilles et regarda au loin à la recherche de cette boule de poil qui avait éveillé les fins capteurs de son nez.

Il devait bien être quelque part.

Enfin, il vit au loin une petite tache orange. Une jolie petit balle orange qui pourrait enfin le divertir quelques heures.

Il s'avançait vers le chat, doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 116
▲ Points & Dollars : 306
▲ Date d'inscription : 02/12/2015

hoodlum




MessageSujet: Re: La poursuite ~ Temu, Taïna, Dante, Lucky   Jeu 21 Jan - 22:08

Il faisait beau, du coup Temujin voulait en profiter pour se la couler douce au soleil. Il apprécie beaucoup la compagnie des humains, alors quoi de mieux que les rues longeant le Walk of Fame.
Il avait à peine fini un bout de salami qu'il trouva un petit coin au soleil, avec un petit courant d'air et une belle vue sur tous ces êtres à 2 pattes.

Il venait de passer plusieurs journées à éviter les chiens et chats qui en avaient après lui. Depuis son arrivé en Californie il n'avait pas souvent eu l'occasion de se reposer. Il attendait avec impatience l'arrivée de son meilleur ami et protecteur.

Il décidait alors que le moment était venu de s'occuper de lui, pour une fois. Il n'avait pas eu l'occasion de souvent faire sa propre toilette. Entre les poursuites et les besoins de nourritures, Temujin pensait que ce jour serait pour lui une journée de repos et de vacances.

Soudain, une ombre le surplombait, lui cachant le soleil. Inquiet, Temujin se retournait, les griffes à l'air. Il était rare qu'il baisse sa garde, mais persuadé d'être à l'abri il ne s'était même pas rendu compte de la présence de son nouvel ami, le chien. Il en avait marre de croiser que des animaux qui lui voulaient du mal. Même à New York, où il vit le jour et où il a vécu pendant ses premiers mois, il n'avait jamais dû courir autant pour sauver sa propre peau orangée.

Il n'avait pas beaucoup de temps pour réfléchir, devait-il fuir ou combattre? Devait-il se laisser faire sans cesse? Pourtant la taille de l'adversaire découragerait même le plus vaillant des félins à s'y frotter.

Inspiré de ses anciennes rencontres, il se dépêcha de s'enfuir, aussi vite que possible sans se retourner. Le tout en essayant de passer par des zones peuplées de jambes humaines, de tables et de chaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 233
▲ Points & Dollars : 365
▲ Date d'inscription : 31/12/2015

faithful




MessageSujet: Re: La poursuite ~ Temu, Taïna, Dante, Lucky   Dim 24 Jan - 18:12

Pauvre chaton. Il devait avoir bien des ennuis en Californie. Après tout, le Bug-Pound avait laissé plusieurs animaux à la rue. Toutes sortes de bête plus grandes voulaient sans doute faire de la petite boule de poil orangée leur prochain repas. À l’exception des oiseaux, hamsters et souris, peu de bêtes étaient plus petites que lui. C’était d’ailleurs plutôt miraculeux qu’un tel animal soit toujours en vie… En effet, Lucky n’était certainement pas le seul cabot bagarreur de la place à vouloir prendre une croquée.

Caché derrière l’ombre de la bête, le minet roux sortit ses griffes. Il hésita un instant, le regard inquiet, ne sachant pas réellement quelles décisions prendre face à cette situation des plus périlleuses. Un félin de plus grosse carrure aurait pu facilement faire reculer Lucky. L’habileté et la vitesse de ces animaux à griffes n’étaient pas à prendre à la légère. En fait, les chats sortaient souvent vainqueurs lorsqu’ils se collaient à des chiens domestiques. Ces bêtes aux oreilles pointus, plus indépendantes, ne perdaient par leur habilité au combat. C’était différent pour les chiens. Ils devenaient souvent des toutous aimables à force de tout faire pour plaire à leur maître adoré.

Toutefois, vu la taille du cabot et son passé de chien errant, il prit la bonne décision de s’enfuir. Et il était malin ce petit. Celui-ci slalomait entre les jambes des passants distraits. Vu la taille de Lucky, les répercutions n’étaient décidément pas les mêmes. Ehhop un homme d’affaire qui trébuche. Ehbam une cuisto’ qui tombe sur le pavé. En passant entre -et sous- les humains, plusieurs de ceux-ci trébuchaient… Le pauvre avait oublié qu’il n’avait pas la taille du chaton.

Dans sa course, le mignon animal n’hésitait pas à se faufiler sous les tables et sous les chaises occupés. Les résultats de cette décision furent des plus catastrophiques. Le contenu de quelques tables partirent en une avalanche de saveurs. Spaghetti et boulettes de viande se faisaient recouvrir des éclats de la vaisselle qui se brisaient.

La course se termina dans une ruelle mal éclairée. La sortie secondaire d’un énorme bâtiment se trouvait à droite. Une petite lumière orangée rayonnait au dessus de la porte.

« Tu as fini de courir ? »

En disant ses mots, il plaqua l’une des poubelles de la ruelle au sol.

« À moins que tu ne préfères jouer à la cachette petite bête. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Kotetsu T. Kaburagi Tiger & Bunny
▲ Messages : 64
▲ Points & Dollars : 126
▲ Date d'inscription : 17/12/2015

gecazu




MessageSujet: Re: La poursuite ~ Temu, Taïna, Dante, Lucky   Lun 1 Fév - 12:45

Après le congrès à Hollywood, le train de vie de Dante avait battu son plein durant les longues semaines qui s’ensuivirent. La clinique avait toujours plus de « patients » et autant dire que notre vétérinaire spécialisé ne chaumait pas. Chiens, chats, hamsters, lapins, serpents, lézards. Il voyait de tout et s’occupait en bonne partie de chaque bêtes que leurs maîtres apportaient dans sa clinique. Parfois il devait en garder la plupart pour effectuer des opérations, ou simplement pour des traitements plus lourds.

Un vrai travail de titan par moment, parce que s’occuper de rongeurs ou de petites bêtes encore, ça peut passer, mais des grosses, comme les terre neuve ou les beaucerons, voire les akita américains, là c’était une toute autre paire de manche. Et de belles bêtes aussi. Heureusement, lorsqu’ils devaient aller chez le « médecin », les animaux étaient assez peureux et parfois très calmes. Parfois non.

Et aujourd’hui Dante avait dû se rendre dans une clinique à Hollywood -encore- pour aider un de ses collègues qu'il avait rencontré lors du congrès pour apprendre un peu ses techniques de soin perso, mais il avait eu à faire à une véritable teigne. Un carlin, du style gueule d’amour en face, mais petit saligaud de dos et prêt à faire les pires saloperies. Dante sortait tout juste du bloc opératoire pour le castrer. Et heureusement qu’il avait été endormi, parce qu’avant l’opération, c’eut été une toute autre histoire. Franck, d’où le nom faisait clairement rappel à celui utilisé pour le film MIB, s’était farouchement débattu avant de courir dans toute la clinique et entre les jambes des patients. Les assistantes et Dante lui-même dû le rattraper pour pouvoir le ramener en salle et l’endormir pour l’opération qui fut particulièrement banale par la suite.

Laissant le soin à ses assistantes pour le réveil de Franck, Dante fut plus que réjouis que ce soit la pause déjeuner pour lui. Il décida donc de se mettre en quête d’un restaurant où il pourrait manger. C’est alors qu’il sorti par la porte de derrière qu’il tomba nez à nez sur un gros chien, semblant être assez agressif et aboyant sur un chat qui se retrouvait coincé dans la ruelle.

Sans trop chercher à comprendre le comment du pourquoi, Dante se précipita vers la petite boule de poil rousse et le prit dans ses bras, faisant face au chien qui semblait avoir un maître au vue du collier qu’il portait. Ca aurait pu être un chien errant, c’aurait été pire que tout. Mais il espérait que l’animal ai eut un bon maître et qu’il en resterait là avec le chat roux que Dante gardait comme si sa vie en dépendait s’il arrivait quoique ce soit à cette boule de poil. Il leva sa main libre et en signe de non agression, il la dirigea vers le chien, paume ouverte vers son museau. Il restait tout de même à une bonne distance du chien.

« Doucement, doucement... Je sais que c’est plus fort que vous de courir après un chat, mais là je peux pas te laisser le blesser, et encore moins le manger. »

Dante n’avait pas peur, et quand bien même le chien était relativement grand, il avait l’habitude de s’occuper d’animaux, et souvent pas les plus gentils qui soient, alors c’était certain qu’il ne courrait pas la queue entre les jambes et qu’il montrerait qui c’est le patron si jamais il doit en arriver là. Mais parfois, l’intimidation marche, et Dante savait que les animaux n’étaient pas bêtes, il pourrait utiliser ses avantages d’être vétérinaire pour calmer le chien en face de lui. En espérant que de l’autre côté, il ne se fasse pas griffer à tout va par le chat qu’il avait contre lui.

_________________