AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Killua Zoldyck - Hunter x Hunter (by. Luna/Eria)
▲ Messages : 19
▲ Points & Dollars : 55
▲ Date d'inscription : 21/02/2016
▲ Sous-Groupe : 15

citizen




MessageSujet: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 19:33

Mikaël Curtiss
Caractère & Physique du personnage

Caractère

Mikaël a toujours été un garçon athlétique, rustique et sympathique qui est à la recherche d'aventure. Une de ses passions est de découvrir de nouvelles choses, apprendre est un passe temps auquel il voue énormément de temps. Déjà à l'époque où il ne vivait pas à Los Angeles, il aimait beaucoup la nature, et appréciait partir explorer seul les forêt, s'intéressant à chaque petits détails tels que les nids d'oiseaux, ou bien, les différents ruisseaux qu'il pouvait bien y avoir. Courageux, il a cependant une peur qu'il essais de cacher à son entourage. C'est une phobie qu'il a développé en dehors de Los Angeles, durant son enfance. La solitude. Il la haïs, et c'est une de ses plus grandes peurs. N'ayant pas d'amis, et ne pouvant compter à l'époque que sur ses parents, Mikaël était très solitaire avant d'arriver en ville. Ici, il s'est petit-à-petit fait des amis, et a commencé à avoir peur de la solitude. Bien sur, ce n'était pas le fait d'être seul qui l'effrayait, au contraire il appréciait parfois se retrouver seul pour réfléchir ou pour apprécier la beauté de la nature. En revanche, le sentiment de solitude le terrifiait toujours. Perdre ses amis lui mettrait certainement un énorme coup au moral.

Ses plus grandes lacunes se situaient dans les domaines scientifiques. Si la psychologie, les animaux, et la nature étaient des choses qui l'intéressait, il ne fallait pas regarder ses notes en Mathématiques et en Science, et ce depuis sa 3ème année de collège. Dés que son cerveau entendait ou voyait une équation, il décrochait directement, et devenait très distrait. Tellement distrait qu'une punaise sur un mur pouvait provoquer une réflexion d'une heure, si cela pouvait lui éviter d'avoir à penser aux mathématiques qu'il ne parvenait pas à comprendre.

Mikaël avait toujours été doté une personnalité gentille et joyeuse. Il est donc le genre à se faire facilement de nouveaux amis, depuis qu'il c'est sociabilisé en arrivant à Los Angeles. Il chérit énormément ses amis actuels, puisqu'il n'en a pas vraiment eu avant son arrivée dans ici, qu'il ne regrette d'ailleurs pas du tout, et il se met facilement en colère si quelqu'un manque de respect ou nuit à ses amis ou à sa famille, ayant même de la rancune envers ceux qui pourrait les avoir blessés. Mikaël lorsqu'il est avec ses amis, peu devenir beaucoup plus enfantin qu'un adolescent de son âge, toujours à plaisanter avec un principe d'auto-dérision, un peu pervers sur les bords, farceur, et avec une joie de vivre débordante, pouvant parfois le rendre un peu inconscient.

Il est aussi le genre de garçon qui ne connaît pas encore sa sexualité, bien qu'il s'estime Bisexuel, il a encore un peu de mal à l'affirmer et c'est quelque chose qui le stresse beaucoup. Par conséquent, il est très facilement embarrassé, un simple compliment peu le mettre dans l'embarras et le faire rougir. Surtout qu'en dehors de ses connaissances essentielles pour faire ses blagues salaces, il ne connaît pas énormément de choses en matière de romantisme ou de sentiments, ce qui pour un garçon de son âge, fait tout de même un peu pitié. Pour le cacher, il essais d'éviter le sujet autant que possible.

En fait, Mikaël est un garçon avec énormément de défauts au premier abord. Il est gourmand, ces amis le qualifie même souvent de "ventre sur pattes" ou pour les plus intimes de "Grosse Bouffe", capable de dépenser une somme d'argent incroyable pour obtenir son poids de chocolats. Il est mauvais joueur, et s'énerve très facilement, avec un dictionnaire d'insultes très varié. Et en plus, il est très doué à bouder quelqu'un, ce qui énerve un peu ses amis, qui peinent souvent à lui faire lâcher le morceau. Il peut devenir très déterminé dans certaines domaines. Bouder en fait partie. Cependant, Mikaël reste un très bon ami, avec qui il est agréable de passer du temps. Et puis après tout, il est encore jeune, il à le temps, pour affirmer sa personnalité.

C'est aussi un très bon menteur. Il arrive à utiliser les mensonges avec intelligence. Il faut dire que bien qu'il reste un enfant, cela ne fait pas de lui un idiot, et lorsqu'il devient sérieux, il savait comment manier et gérer ses différents mensonges. Assez impulsif, on peux également le décrire comme quelqu'un d'assez imprévisible. Mikaël est du genre à agir selon son ressentis et ses différentes pensées sur le moments, donc impossible de prévoir ses actes, à moins de très bien le connaître. Rusé, il sait évaluer rapidement les différentes situations et sait ce sortir de ses mauvais pas.  

Il est devenu très mature, ayant apprit très tôt que la vie n'étais pas un monde avec des princesses en robes et des princes en collants comme le disaient les contes. Ce considérant comme un "homme", il fait partie de ses gens qui pleurent souvent pour peu de choses parfois, mais jamais devant qui que ce soit. Pourtant cela ne lui ferait pas de mal. Mais le garçon déteste avoir à montrer sa tristesse, il pense que cela le rend plus faible, et il ne tient pas à inquiéter avec ces larmes les rares personnes qui tiennent à lui.

Cependant ce n'est pas le pire. Ce qu'il déteste le plus, ce n'est pas ça. C'est l'impuissance. L'idée de devenir un jour inutile et incapable de quoi que ce soit le terrifie. Et puis, il ne faut pas oublier qu'au fond de lui, Mikaël reste très altruiste et aimant de la nature. Si il voit une personne, ou même un animal, ce faire frapper ou accuser à tort sans raison, il ne pourra pas rester les bras croisés. Il ira surement mettre une bonne droite au coupable.

En matière de goûts, il y a énormément de chose qu'il apprécies, et d'autres non. Si il y a bien une chose qu'il adore, c'est manger, surtout le sucré. Il n'aime pas par contre ce qui est trop acide comme par exemple le kiwi, car il ce plaint qu'il a toujours des aphtes et il déteste ça. Il aime également porter des vêtements pas du tout assortis, favorisant le confort à l'esthétique. Et puis, il s'est toujours décrit comme ce fichant de l'avis des autres et de ce qu'ils pouvaient dire de son sens très personnel de la mode. Il aime également le sport tant que cela ne nécessite pas trop de travaille d'équipe, mal à l'aise avec ça. C'est dommage, il a toujours aimé le principe de jeu de Handball, mais ne parvient pas à jouer de façon collective.

Comme pas mal d'enfants de son âges, il aime les jeux vidéos. Ce n'est pas un geek car lorsqu'il y passe trop de temps cela finit par le lasser, mais il aime bien s'occuper avec sa console lorsqu'il s’ennuie. Oh, et il aime bien aussi écouter un peu de musique parfois quand l'envie le prend. Il apprécie également ce qui contient des risques ou de la sensation. De ce fait, ce qui nécessite plus de calme et de réflexion ne le passionne pas vraiment.


Physique

La première chose que les gens remarquent chez lui, c'est certainement son manque de goûts vestimentaires. Mikaël préfère le confort à la beauté, et cela ce vois au premier coup d’œil. Tee-shirt au dessus d'un col roulé, un pull d'hiver avec un short d'été, chemises à carreaux avec bas de jogging, il possède un record en matière de fautes de goûts. Il est même capable de porter des tenues qui selon ses amis "font très gay" sans même s'en rendre compte, quoi qu'il favorise les vêtements amples aux vêtements près du corps, et à ces remarques, il répond qu'il s'en fiche un peu.  Malgré les efforts de son entourages pour changer cela, il n'y a rien à faire, il reste convaincue que le confort est prioritaire. Pourtant, si au début, c'est choquant, les personnes qui sont avec lui quotidiennement s'habituent facilement à son style, et cela peut même finir par faire bien, sur lui. Tout est une question d'habitude.

En dehors de son sens de la mode, ont reconnaît facilement Mikaël à ses cheveux blanc. Ses derniers sont dû à une maladie génétique rare, heureusement, rien de bien grave pour sa santé quotidienne. Jeune homme simple et qui se moque des apparences, rares sont les fois où il coiffe ses cheveux. Ce qui fait que sa coupe habituelle est toujours dans le désordre. Sa peau, elle aussi, est plutôt blanche. Malgré le temps qu'il passe dans la nature et au soleil, il n'a jamais été le genre à bronzer. En revanche, sa peau est sensible au soleil, et si il ne met pas de crème ou qu'il ne se protège pas, une demie-heure peut suffire à le faire devenir rouge de coups de soleil. Sa morphologie et son caractère font aussi qu'il parait beaucoup plus jeune et faible qu'il ne l'est.

De taille et de poids normal pour son âge, c'est à dire 1m68 pour 53kg, il ne ce distingue pas énormément des autres pour cela. En revanche, il est assez fier de posséder de bons abdos, certainement dû à ces différentes pratiques sportives quotidiennes. Il n'en a pas non plus des tonnes, mais il en reste fier. Normal, c'est de son âge, non ? Au fond, il est bien content, car son physique n'est pas contraignant, il n'est pas frappé par l'acné, de taille et de poids normal, et il est de nature à ne pas grossir, malgré le fait qu'il mange pour quatre. C'est un point auquel il pense parfois, appréciant faire rire ses amis en leurs disant de l'imaginer obèse, et il se dit souvent qu'il a plutôt de la chance d'être fait ainsi.

Aussi, Mikaël à un tic qu'il essais de battre, sans jamais réussir. Il se ronge les ongles, lorsqu'il s’ennuie ou qu'il est seul depuis trop longtemps. Ce n'est pas réellement du stresse comme le dit tout son entourage, mais plutôt une habitude et un "passe-temps" dont il n'arrive pas à se débarrasser. Il sait pourtant que ce n'est pas joli, et que c'est mauvais pour la santé, mais il à beau avoir tout essayer, rien ne fonctionne pour le faire arrêter, du coup il a abandonné depuis longtemps. Parfois, l'envie lui prend de retenter d'arrêter, il tient 2 jours, puis oublies sa détermination déjà envolée.

Et pour terminer, chose qu'il a hérité de sa mère, il possède deux beaux yeux bleus. Il en est plutôt fier, étant donné que le bleu est sa couleur favorite. L'avantage avec lui, c'est qu'il est très facile de lire à travers lui. Outre les moments où il fait des efforts pour cacher ses émotions, comme lorsqu'il ment par exemple, ses yeux reflètent toutes ses émotions de manière très expressive. Il ne considère pas cela comme un avantage, lui, mais les autres oui. Mikaël est toujours habité par la joie de vivre, et arrive facilement à paraître heureux, donc il est compliqué pour ses amis de deviner lorsqu'il est triste ou qu'il ne va pas bien. Ses yeux, sont là pour les aider, heureusement. Cependant, lorsqu'il est sur son "lieu de travail", ces derniers deviennent automatiquement vides, froids, et meurtriers.


Identité


Nom: Curtiss
Prénom: Mikaël
Groupe: People.
Sous-Groupe: Citizen.
Age: 15 ans.
Date/Lieu de naissance: 10 Décembre, à Jersey.
Sexe: ♂ Masculin.
Nationalité: Franco-Anglaise.
Orientation: Il hésite, et s'estime Bisexuel...
Situation: Célibataire
Métier: Lycéen (Première année) & il prend des petits jobs qui lui tombent sous la main. (futur Tueur à Gage.)
Animal de compagnie: À adopter.

Le Joueur


Pseudonyme: Miy'
Âge: 14 ans.
Quelque chose à dire ? J'aime beaucoup le design et le contexte. ♥ Oh juste, j'ai rajouté "Physique" dans la case caractère, parce que cela me stressait qu'il n'y ai pas cela. XD
C'est ma première présentation aussi longue, j'en suis fière. 8D
Comment es-tu arrivé ici ? Après maintes et maintes recherches, allant de partenaires en partenaires, je suis tombée là. :3
Personnage sur l'avatar: Killua Zoldyck (Hunter x Hunter)





"Once Upon a Time..."

Mikaël est né sur la petite île Anglo-Normande qu'est Jersey, faisant le bonheur de ses deux parents, très fier de leur petit bijoux. Mikaël tient son nom de son petit frère qu'il n'a jamais pu connaître, Mike, mort né deux ans avant lui. Ses parents, voulaient un prénom proche, en hommage, et un de leurs amis a proposé Mikaël. Cela leurs a plu, et ils l'ont finalement gardé. Ses parents, étaient tout deux très heureux de sa naissance, d'autant plus qu'il était un bébé relativement calme. Il ne faisait pas de crises, sauf pour ce qui concernait les repas, déjà très attaché à la nourriture à l'époque, et souriait très souvent. Mika, comme ils ce plaisent à le surnommer encore maintenant, était leur fils adoré, brun aux yeux bleus, et souriant.

A l'âge de 6 ans, les problèmes commencèrent. Mikaël n'avait jamais mis les pieds dans une école. La raison ? Son manque de sociabilité. Il allait vers les autres, mais pourtant pour une raison qu'il ne comprenait pas, ce faisait toujours rejeter. Du coup, pour ne pas le faire souffrir et le forcer à rester dans des écoles où il était constamment seul, ses parents lui donnèrent des cours à domicile, avec un professeur particulier, auquel Mikaël s'était assez vite attaché. Après tout, lui, était gentil, comparé à ceux des écoles qu'il avait pu fréquenter. Tout ce déroulait bien, à l'époque. Au mois de juin, lorsque les cours particuliers prirent fin jusqu'en septembre, il partait durant tout ce qu'il appelait "les grandes vacances", chez ses grands parents.

Ils avaient une petite maison dans la campagne environnante de Port-en-Bessin, une petite ville Normande dans le Calvados, proche de Bayeux, surtout connue pour le débarquement des Anglais sur la plage durant la guerre le 6 juin 1944. Grâce à son grand père, qui était un passionné, il connaissait pleins de choses sur cette guerre, et il appréciait écouter ces histoires qu'il trouvait si intéressantes. D'ailleurs, il ce souvient encore de ses visites au cimetière américain, au musée consacré à cela, ou bien encore aux sites avec les bunkers Allemands. Il adorait aller chez eux, premièrement car ses grands parents étaient des personnes très gentilles, qui le laissait manger ce qu'il voulait quand il le voulait, et deuxièmement, car le paysage était tout simplement génial. Mikaël passait généralement ses après midi à essayer de descendre en aventurier la falaise qui donnait sur Omaha Beach. Il aimait explorer les bunkers et s'imaginait en situation de guerre, là où beaucoup de films avaient été tournés. Evidemment, il les avaient pratiquement tous vus. Même Le Jour le plus Long qu'il avait trouvé bien, mais vraiment long, car 170 minutes, c'était un peu ennuyeux à la fin.

Ce fût chez eux que les choses changèrent. Lui, n'y avait pas forcément prêté attention, mais un matin, alors que sa grand mère le coiffait, elle remarqua un détail frappant. Alors que le garçon était brun, comment ce faisait-il qu'à 6 ans, il ait déjà des cheveux blancs ? Inquiète, elle l'emmena -de force- chez le docteur. Mikaël était un peu triste, car ce jour là, il avait prévu d'explorer la Pointe du Hoc, aller chez le médecin symbolisait de devoir reporter cette excursion au lendemain, et juste pour cette raison, il ce mit à bouder un peu sa grand mère. En plus, quel enfant aime aller chez le médecin ? La seule chose qui lui faisait plaisir, c'était certainement la sucette à la fraise qu'il obtenait après chaque rendez-vous. Et puis, à l'époque, il ne comprenait vraiment pas quel était le problème. Il n'était ni fatigué, ni malade, et se sentait parfaitement bien !

Lorsque le verdict tomba, Mika avait constaté une sorte de soulagement dans le regard de sa grand mère. Elle, était en effet soulagée, il fallait avouer qu'elle avait pensé au pire, tel qu'un cancer ou une tumeur. Mais finalement, ce n'était qu'une maladie génétique, qui n'aurait aucun impacte sur sa santé, du moins pas avant qu'il ait obtenus la soixantaine. Cela lui laissait largement le temps de vivre. Mikaël, lui, n'écoutait même pas les explications beaucoup trop compliquées et scientifiques du docteur, et songeait déjà à comment il pourrait bien descendre la Pointe du Hoc sans prendre le chemin habituel, beaucoup trop simple pour lui. La seule chose qu'il avait retenus, c'était que ses cheveux finirait par devenir blancs, plus ou moins rapidement. Mais en fait, il s'en fichait un peu, son apparence n'était pas ce dont il se souciait le plus.

A la fin des vacances d'été, ses cheveux ne contenaient plus que quelques mèches brunes. Ses parents, surtout sa mère, était devenu très protectrice avec lui, ce qui d'ailleurs, le dérangeait un peu, car il n'avait même plus le droit d'aller en exploration de l'île après 17 heure, horaire qu'il trouvait beaucoup trop stricte, juste pour une maladie même pas dangereuse ! Du coup, évidemment, il désobéissait, et avait prit l'habitude de ce faire disputer par sa mère poule, à laquelle il tenait malgré tout. Sur Jersey, il lui fallait du temps pour accéder à la campagne et aux coin de nature, étant donné qu'il vivait en ville, et même en skateboard, il était simplement impossible d'avoir le temps de faire l'aller retour dans les délais imposés. Mais bon, il ne pouvait pas changer le caractère de sa mère.

Lorsqu'il prit 12 ans, il comprit enfin ce qu'était la solitude, et ce rendit compte à quel point il la côtoyer souvent. Parfois, dans les rues, il croisait des enfants de son âge, avec qui il essayer d'aller. Ils l'acceptaient, pour une heure, et finissaient toujours par partir. Sans lui. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi. Cette année là, son père avait insisté pour qu'il entre dans un collège. Ce fût la chose la plus éprouvante que Mikaël n'est jamais vécu. La plupart du temps, les autres ce moquaient de lui, ou le pointait du doigt en riant. Il le traiter de vieux pour ses cheveux blancs, de "gamin de trois ans" pour son caractère si enfantin. Et il a comprit qu'il fallait qu'il change. Alors, il avait essayer de devenir froid, sans humour. Pour quelqu'un avec son caractère, c'était compliqué, mais il pensait qu'ainsi, il réussirait à ce faire des amis. C'était tout ce qu'il voulait.

Et cela marcha. Les filles commencèrent à s'intéresser à lui, sous prétexte que "les gars froid sont cool" et il ce fit des amis car sa froideur était "classe". Pourtant, il ne ce sentait pas du tout heureux. Fallait-il obligatoirement devenir quelqu'un d'autre, pour avoir des amis ? Et puis, à ces yeux, ces gens étaient faux. Malgré tout, il restait avec eux, se forçant à être ce qu'il n'était pas, pour ne pas être seul. Et ce, durant toute son année. Tout prit fin le jour de son anniversaire. Un jour qui devait être normal, mais qui ne le fût pas.

La journée, avait pourtant bien commencée. Son père, lui avait donné un colis reçu par la poste le matin même, venant de ses grands parents. Pour son anniversaire, ils lui avaient offert un magnifique collier en chaînes argentées avec une petite pierre bleue, un saphir d'après lui, sa couleur préférée. Il l'avait bien sur mis, pour aller à l'école, fier de ce collier qui était à ses yeux un magnifique présent. Le midi, il devait fêter son anniversaire avec ses "amis", entre guillemets bien sur, et cela l'enchantait guère. Ses gens, il ne les aimaient pas. Et il aurait adoré courir partout, avec un grand sourire, et rire, comme à un vrai anniversaire, mais avec eux, impossible. Alors qu'il mangeait sans rien dire, un de leur groupe, le plus grand, arriva vers lui par derrière, pour le prendre par surprise. Et, pour ce moquer de lui, en criant un "Joyeux anniversaire", il renversa la carafe d'eau sur la tête aux cheveux blancs. Evidemment, tout les collégiens présents dans le self ce mirent à rire. Leur mentalité, probablement défectueuse, un groupe de filles en riant, le pointèrent du doigt. Alors qu'il détestait être l'attention de tout le monde, Mikaël était au bord des larmes. Ces gens, il les haïssaient, tous autant qu'ils l'étaient. Il aurait bien dû ce douter, que ces "amis" n'en était évidemment pas.

Pourtant, la tristesse et la honte laissèrent très vite place à un autre sentiment. La colère. Et il allait très vite le regretter. Dans un geste instinctif, il saisit le couteau qui reposait sur son plateau, et le leva dans les airs, prêts à attaquer cela lui qui avait gâché la journée. Il s'arrêta, juste à temps, se rendant compte de ce qui venait de ce produire, et de ce qu'il allait faire. Autour de lui, les autres avaient arrêtés de rire, et le regardait choqués, certaines filles reculaient de quelques pas. Une aura meurtrière l'avait entouré sans même qu'il ne s'en rende compte. Une fille dit alors "Hé, c'est un monstre ! C'est pour ça qu'il a les cheveux blancs ! Il ne devrait même pas être ici, on devrait l'attraper !". Et alors que la colère disparut pour laisser place à la peur, son envie assassine le quitta.

Il avait alors prit la fuite, sortant du self, poursuivis par une bande d'élèves et par ces anciens "amis", qui n'arrêtaient pas de le traiter de monstre. Mika voulait que tout cela s'arrête. Tout ces sentiments ce mélangeaient, et cela le rendait malade, il sentait sa tête tourner, hésitant entre la peur, la colère, la tristesse, la confusion, la honte, et par dessous tout, la solitude. Sur le coup, il se moquait bien de ce que pourrait dire les professeurs, et il était sortis en pleurant du collège, se précipitant pour rentrer chez lui. Pourquoi tout cela lui arrivait ? Pourquoi à lui ? En quelques minutes, sa vie était devenu un cauchemars. heureusement, les élèves avaient arrêtés de le poursuivre dés qu'il avait franchis la barrière du collège, ne tenant pas tous à avoir une colle pour être sortis sans autorisations. Pourtant, il ne s'arrêtait pas de courir, il devait ce défouler, et essayer d'oublier.

Lorsqu'il était rentré chez lui, ses parents furent surpris, mais il n'y avait prêté aucune attention, et était directement allé dans sa chambre, avait verrouillé la porte, et s'était laissé pleurer, adossé à la porte. Il ne voulait plus rien d'autre. Même l'idée de manger le dégoûtait. Il avait ignoré royalement les questions de sa mère et son père derrière la porte, qui bien sur s'inquiétaient pour lui. Il s'en fichait. Il souhaitait juste se réveiller de ce qu'il pensait être un cauchemars, bien que ce n'en était pas un. A cet âge là, c'est toujours dur d'être traité comme il venait de l'être. Être la cible des moqueries, c'était ce qu'il avait toujours voulu éviter. Il voulait juste avoir des amis. Pourtant, tout avait foiré, si il avait su, il aurait encore préféré rester seul. Maintenant, la solitude venait à son cœur tel une évidence, et jamais il ne s'était sentit aussi vide.

Il lui fallut au moins une semaine avant d'accepter de reprendre une vie plutôt normale, sans pour autant retourner au collège, où il était bien décidé à ne plus aller. Il occupait ses journées en allant dans la campagne de Jersey, voir les vaches spéciales à cette île qui faisait du lait si bon en glaces, ou traîner près de la fameuse maison en coquillages. Ses parents ne disaient rien, car malgré tout, ils étaient plutôt soulagés qu'il ce soit sortit de sa déprime, et malgré qu'ils n'arrivaient à décrocher la moindre explication de leur fils à ce sujet, ils savaient tout deux que le forcer à retourner au collège était une mauvaise idée. Car jamais ils n'avaient vu leur petit garçon d'ordinaire si heureux déprimer comme la semaine passée. Alors, ils ne disaient rien.

Peu après l’événement au collège de ses 13 ans, jour qu'il souhaitait oublier, une nouvelle allait de nouveau le faire pleurer. Lorsqu'il l'apprit, une foule de souvenirs étaient remontés à la surface, et l'idée que plus jamais il ne pourrait revivre cela lui brisa le cœur. Ses grands parents étaient morts. Le poids du sentiment de solitude qu'il ressentait était soudainement devenus beaucoup plus lourd. Il avait toujours été énormément attaché à ses grands parents, et leur décès l'avait anéantis. Ses parents l'avaient donc emmené en Normandie, à Port-en-Bessin, pour l'enterrement. Il avait tenus bon durant toute la cérémonie, mais dés la fin de celle ci, alors que les adultes discutaient, il s'était éclipsé. Il avait fuit vers la falaise d'Omaha, où il avait l'habitude de passer tant de temps, et après l'avoir descendu, s'était laissé tombé en pleurs sur le sable.

Mikaël avait toujours pleuré très facilement. Mais jamais en publique, il détestait cela. Alors ici, sur cette plage qui par chance était actuellement déserte, il pleura toute la solitude et la tristesse qui l'accablait à ce moment.Il avait alors enlevé son collier, ouvrant la chemise qui le gênait, sous le costard noir, et l'avait serré contre son cœur. C'était le dernier cadeau que ces grands parents lui avaient fait, et lui ferait jamais. Au moment de rentrer à Jersey, Mika avait laissé ses yeux ce perdre dans le paysage, et avait succombé au sommeil, le collier bien remis, sous le pull qu'il portait. Il avait fallu un mois pour Mikaël pour réussir à faire le deuil de tout ce qui s'était passé précédemment en si peu de temps.

Le temps passa, et, un jour, alors qu'il marchait sur la plage, il ne le savait pas, mais sa vie allait changer. Depuis ses 13 ans, il avait essayé de volontairement oublier la soudaine soif de sang qui l'avait saisit, dans ce self bondé d'élèves. Il avait préféré oublier, cela l'effrayait de penser que ce sentiment, cet instinct, pouvait faire partie de lui et de sa personnalité. Il ne voulait pas blesser les autres, encore moins les tuer. L'idée de voir le sang couler le dégoûtait. Et puis, il avait si souvent entendu son grand père conter des histoires de la "Grande Guerre" qu'il savait parfaitement que la violence ne devait pas l'atteindre. Il fallait être bon et agréable avec son prochain, être altruiste. Le meilleur moyen pour ne pas déclarer une guerre.

Certes, là, il ne s'agissait pas d'une guerre mondiale, mais d'une guerre personnelle. C'était bien différent, il s'agissait là d'un conflit interne, où il devait savoir ce qu'il voulait faire. Déclarer la guerre, ou bien l'éviter. Il était le seul à savoir. Mais finalement, il préférait éviter autant que possible d'y songer. A son âge, il avait déjà bien assez de choses auxquelles penser, de questions à ce poser. Que vais-je faire de ma vie ? Quelle est mon orientation ? Où vais-je vivre plus tard ? Quand serais-je capable de quitter mes parents ? Mes grands parents me voient-ils, de là-haut ? Comment je vais mourir ? Une multitudes de questions sans vraiment d'intérêt déboulait dans sa tête, et il n'avait pas besoin de rajouter : Suis-je un meurtrier ? Un fou ? Ou peut être, suis-je un psychopathe ?

Non, cela ne ferait que le stresser plus encore. Ses ongles, étaient déjà rongés à sang, si il continuait, il faudrait qu'il attaque la peau, et il savait que si il faisait, sa mère le sermonnerait. Peut être même qu'elle le priverait de son stock de chocolats. Et ça, pour Mika, c'était inacceptable. Alors mieux valait ne pas y penser. Faire semblant d'oublier, continuer à vivre et sourire, comme si rien n'était. Pourtant... Depuis la mort de ses grands parents surtout, il avait l'impression d'avoir changé. Bien sur, il n'avait pas réellement changé, quoi que peut être avait-il prit quelques centimètres ? Non, le réel changement, c'est que désormais, il se sentait vraiment très seul. Sa grand mère avait toujours été celle à qui il pouvait absolument tout dire, il l'aimait énormément, et l'avait toujours aidée dans ses tâches. Il fallait dire que bien qu'elle était plutôt énergique pour son âge, elle faisait tout, et elle en souffrait, ce qui agaçait Mikaël.

Il avait veillé à toujours l'aider, et s'était entraîné depuis ses 10 ans pour devenir fort et pouvoir toujours être en mesure de fournir son aide. Pour tondre la pelouse, ramasser les bouts des arbres que son grand père coupaient, faire le ménage, déplacer les meubles, porter les courses, ... C'était des petites choses à ses yeux, mais il savait que cela lui faisait plaisir. Sans oublier que tout les deux étaient très fusionnels. Ils avaient les mêmes goûts en matière de musique, de films, de livres, ... Elle était une des seules à ne pas critiquer son style vestimentaire, elle lui faisait toujours des plats délicieux en doublant ses portions alimentaires pour combler sa faim, elle lui achetait ce qu'il voulait, puisqu'elle savait qu'il le méritait et qu'il était toujours polît avec elle. Il adorait la voir sourire, la faire rire avec ses blagues salaces, mais aussi écoutait les histoires de son passé triste qu'elle lui contait. Elle lui expliquait qu'elle avait dû ce marier à 15 ans, qu'en son temps, c'était normal. Elle l'aider dans ses moments de doutes, et était toujours là pour le soigner lorsqu'il se faisait mal dans ces "missions d'explorations". Et maintenant, elle était morte.

Son grand père, lui, avait toujours été comme un meilleur ami à ses yeux. Il adorait écouter ce qu'il avait à lui apprendre. Ensembles, ils allaient sur les sites des guerres de la Normandie, ils regardaient des films à ce sujet, et il l'aider toujours pour ses exposés d'Histoire au collège. Il fallait dire que même si son grand père ne l'avouait pas, Mikaël savait très bien que son aîné tenait à lui comme à son propre fils. Il n'avait jamais réussit à avoir d'enfants, et considérait Mika comme le fils qu'il aurait toujours souhaité, et le garçon le savait bien. Son grand père était capable de ce mettre en quatre pour lui faire plaisir et lu offrir une belle vie. Bien sur, il avait des tas de défauts : Il radotait toujours, il gueulait, il était susceptible, et un peu alcoolique. Pourtant, Mikaël y tenait énormément, il ne pourrait jamais oublier tout les conseils dit, et toutes les choses faites. Et maintenant, il était mort.

Le garçon sentait un vide énorme l'accabler. Il essayait de ne pas y penser, mais c'était dur, il avait tant de bons souvenirs avec eux. Le pire, était de constater que les bons souvenirs devenaient tristes avec le temps, maintenant qu'ils n'étaient plus en vie. Y repenser était douloureux pour lui. Sans compter que plus il grandissait, plus il avait l'impression de changer. Il ne voulait pas que ses parents voient sa tristesse, alors il pensait que ce cacher dans une coquille de froideur et de distance, en continuant à arborer un sourire, serait le meilleur moyen de les rassurer. Ce fût tout le contraire. Malgré les sourires faux de Mikaël, son père le connaissait, et était inquiet de l'état psychologique de son fils.

Mika se rappellerait toujours de ce jour. Si il avait pensé que cela arriverait.

"-Mika, ta mère et moi avons bien vu que tu vas mal. Tu tenais beaucoup à tes grands parents, ici pleins de souvenirs te font souffrir, et nous l'avons bien remarqué. Mais... Nous ne voulons pas bloquer ta vie, et surtout, nous voulons que tu redeviennes notre petit garçon souriant et pleins de joie de vivre."


Au début, il avait pensé qu'il allait encore s'agir d'un des traditionnels discours ennuyant des adultes, ce genre de morales qui l'agaçait. Alors qu'il commençait à ce ronger les ongles, le regard furieux de sa mère l'obligea à s'arrêter, et il fît une moue boudeuse. Son père lâcha un petit soupire avant de reprendre.

"-C'est pour cela que nous avons pensé à une solution. Tu vas peut être trouver cela extrême mais... Tu as une tante qui vit à Los Angeles."

Los Angeles ?! Cette grande ville avec pleins de grands buildings, de riches hommes d'affaires, et de pleins de stars ? Une tante à lui vivait-elle réellement là-bas ? Pourtant, il n'était pas au courant de l'existence de cette femme, il ne l'avait probablement vue qu'une seule fois dans sa vie, et, il ce demandait réellement où son père voulait en venir. Il ne voyait pas pourquoi subitement ont en venait à parler de cela. Après tout, qu'est ce que c'était censé lui faire à lui, adolescent vivant sur une petite île Anglo-Normande, de savoir que "madame la tante inconnue" vivait à Los Angeles ?

"-Nous pensons que, peut être changer d'air, aller dans un lieu où moins de souvenirs douloureux t'encombrent, pourrait t'aider à aller mieux. Je sais que tu aimes ta petite nature mais, n'en as tu pas marre de voir toujours les mêmes campagnes ici ? C'est pourquoi nous pensions que tu pourrais peut être te rendre chez elle pour débuter ta dernière année de collège. Si tu es d'accord bien sur... ?"

C'était quoi, cette question ? C'était compliqué de répondre. En observant ses parents, Mika comprit qu'ils voulaient une réponse décisive. En même temps, la rentrée scolaire serait dans à peine un mois et demi, il fallait ce dépêcher. Le garçon n'avait pas remis les pieds à l'école depuis le fameux jour. Il ce demandait si c'était une bonne idée d'y retourner maintenant, surtout dans une ville dont il ignore tout. Certes il sait parler Français, Américain, et Anglais, mais de là à l'envoyer vivre à l'étranger, chez une tante qu'il ne connaît même pas ? Mais d'un autre côté, il était vrai que changer d'air lui ferait certainement du bien. Et puis, nul ne doutait qu'en allant là-bas, les questions sur son avenirs trouveraient vite réponses. Les métiers étaient bien plus larges là-bas que sur la petite île de Jersey qui ne vivait que du tourisme Français.

L'adolescent pouvait voir la lueur triste dans les yeux de sa mère. Son père lui, était parvenu à la dissimuler, mais sa mère avait toujours était très protectrice et mère poule avec lui, et il savait que jamais elle ne ferait une telle chose si elle n'estimait pas que c'était une bonne cause. Mikaël n'avait pas envie de la décevoir. Il savait qu'elle comptait sur lui pour avoir un bon métier, une belle vie, de l'argent, et du bonheur, dans sa vie d'adulte. Et il se rendait soudain compte qu'il était en train de tout gâcher. Cela lui faisait mal de devoir ce l'avouer, mais il était en train de fouler à ses pieds les espoirs de celle qui l'avait mit au monde. Et il détestait avoir à penser à ça.

"-Mais... Et les problèmes d'argent ? Je veux dire, c'est pas donné un billet d'avion de nos jours !" demanda-t-il en fixant son père

Evidemment, ils n'étaient pas une famille pauvre, mais ils étaient loin d'être riches non plus. Les fins de mois étaient compliqués à gérer parfois. Alors il voyait mal sa famille payer le billet d'avion, la pension à sa tante, et les frais scolaires, qui devaient être beaucoup plus élevés qu'ici. Ce fût sa mère qui répondit, avec un faible sourire.

"-Ton père va avoir une grande augmentation, il a évoluer dans son entreprise, donc ne t'inquiète pas pour cela. Tu sais bien que cela ne me plaît pas de t'imaginer partir de la maison si tôt mais... Si c'est pour ton bien, je ne veux pas t'obliger à vivre ici. Je veux que tu sois heureux, et que tu ais une belle vie..."

Une larme avait coulée sur sa joue à la fin de sa phrase, tandis qu'elle lui ébouriffait les cheveux. En temps normal, il aurait repoussé sa main en râlant, mais cette fois, il ne pouvait que rester sans bouger, en réfléchissant. Pouvait-il vraiment dire non, alors que sa mère ne souhaitait que son bonheur ? Il était obligé d'accepter. Peu importe ce qui ce passerait là-bas, peut importe si il ne connaît pas du tout cette tante. Il voulait rendre sa maman fière de lui. Il avait donc hoché la tête avec un sourire pour rassurer ses parents.

Le temps de faire les valises, d'organiser tout avec cette tante du nom de Sarah, et de gérer l'inscription dans ce qui serait son nouveau collège, la moitié du mois s'était écoulé. Jusque là il ne s'était pas réellement rendu compte de ce qu'il avait accepté. Le plus dur, fût à l'aéroport. Sa mère pleurait à chaudes larmes, et il s'en voulait de devoir la laisser, pourtant, il savait que cela lui faisait plaisir de voir que son fils essayait de ce reprendre en main. Alors, il ne regrettait pas tant que ça. Il promit à son père de téléphoner toutes les semaines pour donner des nouvelles, et de les appeler si quoi que ce soit venait à arriver. Dans ses valises, sa mère avait mis tout ceux à quoi il tenait : Ses sweats, son skate-board, sa Psp, son ordinateur, ses écouteurs, la photo de famille, et une boite de ses chocolats préférés. C'était sa façon à elle de lui dire au revoir.

Assis dans l'avion, il avait lui même versé une petite larme. C'était la première fois qu'il quitterait ses parents pour un ans, peut être plus. Bien vite, le chagrin fût oublié et remplacé à la fois par de la détermination, mais aussi par de l'appréhension. Ses ongles et sa peau étaient bien rongés à l'arrivée de l'engin à l'aéroport de Los Angeles. Durant tout le trajet, fixant les nuages ressemblant à du coton, il s'était posé une multitude de questions. Allait-il être réellement plus heureux là-bas ? Comment était sa tante ? Allait-il réussir à la retrouver dans l'aéroport ? Comment était les collèges, là-bas ? Nerveux, lorsqu'il descendit à l'aéroport, il fût surpris par la taille de ce dernier. C'était définitivement un autre univers que celui de Jersey ou de la Normandie. Rien de comparable.

Il y avait une foule monstrueuse, et il avait eu bien du mal avec tout ses gens, à saisir sa valise à temps sur le tapis roulant, et avait frôlé la torture de devoir attendre un second tour pour pouvoir la prendre. Inquiet de ne pas retrouver sa tante, il avait préféré s'éloigner un peu de cette foule et patienter dans un lieu avec moins de monde, et qui lui plaisait bien : Le distributeur de confiseries. A peine arrivé, il avait déjà dépensé. Sa mère l'aurait certainement grondée si elle avait été là. Dans l'attente, Mika lâcha un bâillement et consulta sa montre. Il lui faudrait du temps pour s'habituer au décalage horaire. Alors qu'il commençait à somnoler debout, une silhouette s'avança vers lui et l'interrogea, en prononçant son prénom.

Une femme, environ la trentaine selon lui, rousse aux yeux bleus, s'avança vers lui. La première chose qui le frappa, c'était les yeux bleutés de la personne. Ce regard, il le connaissait, c'était celui de sa grand mère. Le même que celui de sa mère, et que son propre regard. C'était elle sa tante, maintenant il en était persuadé. Il hocha vivement la tête et suivit la personne. Elle n'avait pas l'air méchante, et semblait plutôt gentille. Par contre, il remarqua qu'elle le regardait de haut en bas, comme la plupart des gens qu'il avait croisé ici. Evidemment, Mika n'était pas habitué aux phénomènes de modes, et était bien loin de correspondre aux normes d'une grande ville, avec ses vêtements mal assortis. Et cela semblait déplaire à Sarah qui semblait très bien vêtue, elle.

Il lui fallut un certain temps pour s'adapter à cette nouvelle vie. Sarah était une personne gentille, qui ressemblait vraiment beaucoup à sa mère caractériellement. Il avait repris les cours, et avait été surpris par la façon dont il avait réussit à rapidement ce faire des amis ici. Il aimer plaisanter avec eux en disant que l'uniforme aidait certainement. Deux mois avaient passés depuis la rentrée, et pourtant, il se sentait déjà mieux. Il appelait ses parents toutes les semaines, et leurs raconter ses cours, ce qu'il faisait avec sa tante, et l'ambiance de Los Angeles. Il a terminé sa dernière année de collège, avec difficulté puisqu'il devait suivre des cours de rattrapage dû à sa période sans aucuns apprentissages sur Jersey, mais il avait terminé avec un bon bulletin, et avait réussit à rattraper son retard.

Il s'est arrangé avec ses parents, et a décider de continuer sa scolarité ici. A la différence près que maintenant qu'il est au lycée, il ne passe plus que les weekend chez sa tante. Comme l'année passée il rentre parfois passer les vacances chez ses parents. Mais désormais, il passe ses semaines dans son logement étudiant, qu'il paye en faisant des petits jobs à l'occasion. Il pense prendre un animal pour être moins seul dans l'appartement étudiant, peut être un chat ou un chien, il ne s'est pas décidé.

Voici comment aujourd'hui, à 15 ans, Mikaël Curtiss est maintenant un Lycéen, ayant désormais des amis, et une vie qu'il juge satisfaisante.


_________________
♥♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Soonsony
▲ Messages : 62
▲ Points & Dollars : 230
▲ Date d'inscription : 25/01/2016
▲ Sous-Groupe : 19

hoodlum




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 20:12

Bienvenue parmi nous!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Alex Benedetto - GANSTA.
▲ Messages : 313
▲ Points & Dollars : 219
▲ Date d'inscription : 17/11/2015
▲ Sous-Groupe : 22

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 20:24

Salut ! Bienvenue à toi, jeune délinquant ! Je sens que toi et moi nous allons faire affaire, hinhin.

J'ai terminé de lire ta présentation (LA FIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN). Quelle vie. C'est la faute à pas d'chance, dis-moi. Quelques fautes part-ci part-là, mais rien de bien méchant. Surtout que ta présentation est immense !

J'ai néanmoins quelques questions et précisions à te demander niño.

Là, que se passe-t-il ? a écrit:
Dans ses pensées, il écarquilla les yeux en observant le spectacle qui ce déroulait sous ses yeux. Au début, cela l'avait énervé, il avait voulu défendre cette pauvre personne dont le sang coulait sur le sable.

Cependant avant même qu'il n'ait eu le temps de dire le moindre mot, l'autre homme encore en vie lui lança un regard intéressé. Après avoir longuement parlé, c'est ainsi que la naïveté de Mikaël l'a fait devenir ce qu'il est désormais.
Ca passage est très vague et peu clair. Trop. Pour l'importance et l'impact qu'il a sur ton personnage et son histoire. Ca m'a un peu perturbé dans la lecture, toi qui a mis des détails PARTOUT OMG.

Sinon, à partir de là, on sent que la fatigue s'accrochait à tes doigts ! Et je m'excuse d'avance pour tout ce qui va suivre mais... Des parents laissent un enfant partir avec un inconnu ? Donnait-il des nouvelles à ses parents ? Où, Mickaël et son tuteur sont-ils allés ? Comment a-t-il fait pour aller à L.A puisque comment dire... ARGENT ? Et pourquoi L.A d'ailleurs ? Il a piqué dans la cagnotte du défunt ? On sait juste qu'il a été maltraité par un vilain monsieur, qu'est-ce qui fait de lui un tueur à gage ? Il est jeune, pas bien grand et a un corps peu imposant. J'imagine qu'il doit se prendre des tatanes mais pour être tueur à gages il faut savoir combler ses manques physiques et intellectuels. Je suppose qu'il est débutant dans le métier, une formation d'un an, c'est très court. Qu'a-t-il appris ? Arts martiaux ? Combats divers ? Recherches d'individus ? Maniement des armes à feu ? Armes blanches ? Ce qu'il préfère là-dedans ? Ce qu'il n'a pas vu ? (oui je pense qu'en un an c'est compliqué d'apprendre TOUT). Il n'a que quinze ans et demi (si je suis la logique de l'histoire) donc il n'a pas encore un nom bien connu dans le milieu.

Mon dieu, tu vas me haïr, mais pour un personnage tel que le tien, je ne peux pas passer à côté des détails, ils sont importants pour le coup ! ♥ (pardon pardon pardon pardon pardon...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Killua Zoldyck - Hunter x Hunter (by. Luna/Eria)
▲ Messages : 19
▲ Points & Dollars : 55
▲ Date d'inscription : 21/02/2016
▲ Sous-Groupe : 15

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 20:34

Merci :)

Je vois, je comprends tout à fait. :3 Je pensais de toute manière à ré-écrire la fin et modifier deux trois trucs, c'est vrai que je m'en suis rendue compte avant même que tu ne me le dise que la fin était juste... Nulle et pas claire du tout comparée au reste. Je vais al modifier ce soir si j'ai le temps normalement ça devrait le faire. Désolée pour les quelques fautes (et les nombreux changements de temps que j'ai dû faire xD), c'est surtout de l'inattention.

Donc oui je vais modifier tout ça, pas besoin de t'excuser, je le savais de toute façon. ♥

_________________
♥♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Alex Benedetto - GANSTA.
▲ Messages : 313
▲ Points & Dollars : 219
▲ Date d'inscription : 17/11/2015
▲ Sous-Groupe : 22

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 20:39

Ca marche mon poulet, préviens moi lorsque tout sera bon selon toi Ghost 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Killua Zoldyck - Hunter x Hunter (by. Luna/Eria)
▲ Messages : 19
▲ Points & Dollars : 55
▲ Date d'inscription : 21/02/2016
▲ Sous-Groupe : 15

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 22:25

Merci :3

Dis moi, est ce que je peux modifier et ne pas le faire être un tueur à gage maintenant, mais le faire devenir plus tard ?

_________________
♥♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Alex Benedetto - GANSTA.
▲ Messages : 313
▲ Points & Dollars : 219
▲ Date d'inscription : 17/11/2015
▲ Sous-Groupe : 22

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 22:26

Bien sûr :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Sonata Shinonome
▲ Messages : 119
▲ Points & Dollars : 164
▲ Date d'inscription : 18/01/2016
▲ Sous-Groupe : 17

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 22:37

OWI UN NOUVEAU MEMBRE ! Onion 1

Bienvenue ! *câlin de bienvenue* Cat 9

_________________

Merci Kazuto pour cette signature ! *w*


Participations à :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Killua Zoldyck - Hunter x Hunter (by. Luna/Eria)
▲ Messages : 19
▲ Points & Dollars : 55
▲ Date d'inscription : 21/02/2016
▲ Sous-Groupe : 15

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Dim 21 Fév - 22:41

Nika : Oh merci ! Plan 13 *câlin de remerciement*

Mirella : Dans ce cas j'ai (normalement) finis, cela devrait être plus logique désormais, et je suis obligée de le faire devenir tueur à gage plus tard, sinon cela ne colle pas avec la chronologie de l'histoire. Donc j'ai enlevé deux trois trucs de son caractère, et rajouter de l'histoire. Désolée, c'est encore plus long qu'avant je crois bien, surtout que j'ai rajouté pleiiiiins de détails pas très utiles mais qui plaisent bien ! xD

_________________
♥♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Alex Benedetto - GANSTA.
▲ Messages : 313
▲ Points & Dollars : 219
▲ Date d'inscription : 17/11/2015
▲ Sous-Groupe : 22

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Lun 22 Fév - 10:26

J'ai tout lu, ENCORE. Je me permets juste de te faire remarquer que Las Vegas est très loin de Los Angeles, je suppose que c'est une erreur d'inattention ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 66
▲ Points & Dollars : 122
▲ Date d'inscription : 02/02/2016
▲ Sous-Groupe : 20





MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Lun 22 Fév - 10:46

Welcome ♥ ♥

_________________
There was a single blue line of crayon drawn across every wall in the house. "What does it mean ?" I asked. "A pirate needs the sight of the sea", he said and then he pulled his eye patch down and turned and sailed away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Killua Zoldyck - Hunter x Hunter (by. Luna/Eria)
▲ Messages : 19
▲ Points & Dollars : 55
▲ Date d'inscription : 21/02/2016
▲ Sous-Groupe : 15

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Lun 22 Fév - 17:48

Mirella : Arf, je confirme, erreur d'inattention. Je regardais un reportage sur les casinos de Las Vegas quand j'écrivais, ça a dû me tromper. X) C'est modifié. :)

Walwalün : Merci ! :)

_________________
♥♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : By Luna ! ♥
▲ Messages : 80
▲ Points & Dollars : 39
▲ Date d'inscription : 02/01/2016
▲ Sous-Groupe : 15

faithful




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Lun 22 Fév - 18:57

Heey welcome ! Cat 13
J'espère qu'on se croisera au détour d'un RP Ghost 5

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Alex Benedetto - GANSTA.
▲ Messages : 313
▲ Points & Dollars : 219
▲ Date d'inscription : 17/11/2015
▲ Sous-Groupe : 22

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Lun 22 Fév - 22:58

Après une journée d'hôpital me voilà enfin à faire quelque chose de cooooooool


Félicitations
ton personnage est validé !

J'en voyais pas la finde cette présentation. Au final elle est très complète ! Je note plusieurs erreurs (d'inattention), tâche d'y penser lors de tes Rps que ça n'en gêne pas la compréhension ! Je suis ravie de d'accueillir parmis nous !

Maintenant, tu fais partie intégrante de la vie du forum.
Avant toute chose, je te conseille d'aller créer les différents topics de gestion pour ton personnage ! Comme ça ils seront fait, tu n'auras plus qu'à les actualiser en temps voulu. Mais sinon, tu peux courir trouver des partenaires de jeu et commencer à RP.
La zone de détente t'attend avec pleins de discussions, de jeux et d'autres bêtises !


Bienvenue encore et bon jeu chez nous !
Tiens, un cookie pour la route *cadeau*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : Killua Zoldyck - Hunter x Hunter (by. Luna/Eria)
▲ Messages : 19
▲ Points & Dollars : 55
▲ Date d'inscription : 21/02/2016
▲ Sous-Groupe : 15

citizen




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Lun 22 Fév - 23:18

Merci, et désolée pour la longue présentation. Plan 15
J’essaierais de faire de mon mieux pour limiter mes fautes (surtout que c'est des fautes bêtes) durant mes Rp, c'est promis. ♥

*prend le cookie* Merci bien. :3 ♥

_________________
♥♥♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 233
▲ Points & Dollars : 365
▲ Date d'inscription : 31/12/2015

faithful




MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   Mer 24 Fév - 2:16

Bienvenue par ici ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mikaël Curtiss / La nature nous apprend pleins de choses, à nous de savoir l'écouter. ♫
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre chiens et nous de Dianne Chrétien
» pleins de choses a savoir...
» Tag Heuer Monaco: le bouton du chrono qui disparaît dans la nature...
» Entre chiens et nous
» Et si nous pensions autrement ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Création & Gestion de la Schizophrénie :: Population dans la place ! :: Présentation & Pedigree :: Fiches des actifs-