AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 3
▲ Points & Dollars : 17
▲ Date d'inscription : 27/12/2015





MessageSujet: [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier   Mar 23 Fév - 18:06


HRP : la participation à ce RP est libre. Vous pouvez tous y contribuer, à votre guise. Le PNJ s'adaptera aux situations possibles. Vous pouvez poster sans crainte.



C'était une journée grise. Nuageuse. En plein été, autant dire que l'air était lourd et désagréable. Cet air pas frais qu'on apprécie rarement de respirer, vous voyez ? Pourtant, ça n'empêchait pas les oiseaux de chanter dans les bois voisins.

La fourgonnette était là. Bruyante. Roulant au pas dans les rues du vieux quartiers. Un peu de fumée noire s'échappait du pot d’échappement. Il devait manquer de l'huile dans le moteur. A son bord, trois hommes: le conducteur, un passager à sa droite, et le troisième était à l'arrière à surveiller les bestiaux attrapés tantôt.
De l'extérieur, on n'entendait qu'un chien ou deux aboyer là-dedans. Le brouhaha du véhicule masquait les possibles autres lamentations qu'il pouvait contenir.

En tout cas, ces trois hommes était en service et il avait un quota à remplir. D'autant plus que la présence d'animaux avait été signalée dans le coin. Mais ils n'avaient pas plus de détails... A voir sur quoi ils allaient bien pouvoir tomber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : By Luna ! ♥
▲ Messages : 80
▲ Points & Dollars : 39
▲ Date d'inscription : 02/01/2016
▲ Sous-Groupe : 16

faithful




MessageSujet: Re: [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier   Mer 24 Fév - 19:00

Un été chaud, très chaud. Un air lourd, désagréable, pas d'air frais. Dans le jardin de Willow, cet air était toujours présent. La jeune chienne était allongée sur le dos, son regard était posé sur le ciel gris, nuageux. Depuis ce matin, elle étouffait à l'intérieur. Maëlys l'avait enfin fait sortir. Au final, l'air dehors était tout aussi étouffant qu'à l'intérieur. Ses pattes avaient donc foulés l'herbe tendre. Son jardin était grand, des jolies barrières blanches l'entouraient. Sa maitresse en prenait soin. La petite croisé s'ennuyait ferme chez elle. C'était pas drôle de jouer toute seule quand son bipède était occupé. Alors elle restait là, allongée, à regarder le ciel qui s'étendait devant ses yeux bleus. Elle entendait les voitures passer non loin de chez elle. Los Angeles grouillait de monde à cette heure de l'après-midi. Cela donnait des envies à Willow, sortir, bouger, se dégourdir les pattes et découvrir le monde ! Elle se redressa prestement et observa autour d'elle. Elle connaissait son quartier et les alentours par coeur, maintenant il fallait aller plus loin pour s'amuser un peu. Sortir de la ville ? Bonne idée ! Elle posa un regard sur la porte couleur bordeaux de sa maison. Maelys s'inquièteraient si elle restait plus d'une heure en dehors du jardin, elle avait peu de temps pour découvrir de nouveaux paysages. Elle se retourna et passa sous le portail peint joliment en couleur prune et blanc. Elle trottina gaiment, la voilà parti pour de nouvelles contrées !

Après plus d'une demi-heure de marche, elle sortait enfin de la ville. Ne connaissant pas les endroits les plus intéressants, elle prit une rue au hasard. Elle déboula au final dans un quartier, un quartier un peu délabrée, plus rustique que celui de la belle femelle. Lentement, elle se balada sur le trottoir, quelques rares personnes marchaient dans l'autre sens. Une drôle de camionnette passa sur la route, dans son sillage, une légère fumée noire. Willow secoua la tête, dégoûtée. Un aboiement semblait parvenir de la fourgonnette, ce qui intriguait fortement la jeune chienne. Un homme avait dû la voir, ou le véhicule tombait en panne, car il ralentissait doucement...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 15
▲ Points & Dollars : 69
▲ Date d'inscription : 01/03/2016
▲ Sous-Groupe : 23

loner




MessageSujet: Re: [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier   Mer 2 Mar - 0:56

Archie déteste la campagne et le jaune des champs de blé.
Archie déteste les agriculteurs et les odeurs âcres qu’ils laissent derrière eux.
Par-dessus tout, Archie déteste la fausse tranquillité des régions rurales.

Mais parbleu, qu’est-ce qu’Archie fait à Goldenwheat ? À vrai dire, il ne le sait pas exactement. Un chien messager des Raw lui a donné rendez-vous en périphérie de la ville, mais le raton semble avoir emprunté un mauvais chemin pendant trop longtemps. Pire, lui a-t-on menti ? Non, non. Impossible. On ne prend pas Archie à son propre jeu. On ne ment pas à Archie, ou on en subit durement les conséquences pendant le prochain siècle. En réalité, il préfère ne pas le savoir. Plutôt marcher et espérer qu’on n’ait pas voulu le tromper.

Sur les trottoirs de Goldenwheat, les rares passants marchent la tête basse, les épaules rondes. L’air semble peser sur leur dos, faisant de leur corps l’Atlas qui porte le monde. Une voiture passe toutes les quinze minutes : décidément, la banlieue semble s’être vidée de toute sa population. Après tout, qui veut exister pendant un tel caprice de Mère Nature ? Personne, pas même Archie, qui gambade les yeux rivés sur le sol. Il voudrait être chez lui, dans les entrailles de Los Angeles, à patauger dans les déchets à la recherche de la nouvelle perle rare ou, mieux, en train de dévorer un beignet au chocolat derrière la meilleure pâtisserie en ville.

Épuisé par sa longue errance et par la température, Archie s’arrête un moment. Son museau mutin perce l’horizon. Rien d’intéressant à des kilomètres devant, seulement des chaumières délabrées et quelques survivants. Pas la moindre trace du chien messager des Raw. En fait, pas la moindre trace d’un chien. Pas un seul aboiement, pas un seul rugissement mal placé. Rien.

Archie reprend sa marche. Cette fois-ci, il décide de regarder où il va, question de ne rien manquer. Il emprunte une voie un peu exiguë et une rue à peine pavée avant d’atterrir dans un quartier encore plus inusité. D’un coup d’œil, le raton constate toute la pauvreté des environs : des maisons qui peinent à tenir debout, des boîtes métalliques en ruines qui servent de véhicules et des déchets un peu partout. Un rictus amusé se dessine sur la gueule d’Archie : enfin un peu de saleté et de misère, justement comme il apprécie. D’une seconde à l’autre, ses petites pattes s’animent : lorsqu’ils ferment un peu les yeux et qu’il se concentre, il aurait presque l’impression de marcher dans l’une des ruelles de la cosmopolite Los Angeles.

Sur son chemin, il croise un petit chien, une minuscule créature au pelage presque doré. Archie, sans même croiser son regard, poursuit son chemin. Il laisse tomber un grognement séducteur qui vient faire dresser son propre poil. Au même moment, il aperçoit au loin un véhicule qu’il connaît trop bien : une camionnette de la fourrière. Il en est sûr, il en a vu des dizaines à Los Angeles et Hollywood. Il sait comme tous les animaux errants du pays que les employés qui se trouvent à l’intérieur sont impitoyables. Archie sait qu’on le considère comme de la vermine à exterminer sans attendre. Il ne doit pas être vu en train de marauder dans un quartier résidentiel.

D’un geste brusque, il se retourne, galope quelques mètres. Il entend le moteur de la camionnette rugir, puis se calmer. Il doit sauver sa peau... et celle du petit chien – femelle qui plus est ? Sa conscience réverbère dans sa tête sous la forme d’une petite voix criante. Il ne peut pas abandonner une petite bête aussi mignonne, il ne peut pas laisser ces trappeurs la happer et faire dieu sait quoi avec elle. Comme dans un élan de rédemption, il fait demi-tour, bouscule la chienne de l’autre côté de la rue et la guide dans une ruelle sinueuse, derrière un amas de déchets et d’énormes sacs noirs. « T’es folle ou quoi ? La fourrière va te pincer. » Sa voix résonne sur les murs et fait écho un moment. Puis, un silence de mort, un sentiment de fausse quiétude.

Si une mouche volait, on ne l’entendrait même pas.

_________________

Archie vole ta bouffe comme il vole ta dignité,
c'est-à-dire avec classe et devant tes yeux.
(Merci Nao pour ce gif mémorable !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Crédits Avatar : By Luna ! ♥
▲ Messages : 80
▲ Points & Dollars : 39
▲ Date d'inscription : 02/01/2016
▲ Sous-Groupe : 16

faithful




MessageSujet: Re: [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier   Lun 14 Mar - 21:49

Les pattes de la petite Willow foulaient le bitum humide et froid. Quand une camionnette un peu étrange passa non loin d'elle, elle ne bougea pas d'un poil. Elle ne vit pas tout de suite le raton laveur qui passait juste à côté d'elle. Drôle animal qu'est le raton laveur. Rien que son nom. Willow n'en prêta même pas attention. Elle fit un pas, mais - alors que le véhicule à l'allure bizarre venait de s'arrêter - quelqu'un la poussa violemment vers une petite ruelle sombre. Elle se laissa guider derrière des poubelles d'où émanaient une odeur dégoûtante. Willow fronça la truffe. Elle se tourna aussitôt vers l'inconnu qui l'avait bousculé. Celui-ci, était le raton laveur qu'elle avait aperçu il y a de cela une minute, tout au plus.

« T’es folle ou quoi ? La fourrière va te pincer. »

Elle plissa les yeux, pour réfléchir. La fourrière, disait-il. C'était donc ça l'étrange camionnette. Elle frissonna en pensant à son sort si par malheur, l'inconnu devant elle n'était pas passé par-là.

« La camionnette était donc la fourrière » dit-elle songeuse. « Merci de m'avoir sauvée alors. »

Elle lui adressa un sourire amical.

« C'est quoi ton nom ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

▲ Messages : 3
▲ Points & Dollars : 17
▲ Date d'inscription : 27/12/2015





MessageSujet: Re: [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier   Mer 20 Avr - 23:23


Le fourgon se remit en marche. Il tourna à droite, puis à gauche. Encore à gauche. Et à droite... C'était un vrai tour de quartier ! Un demi-tour, accélération, ralentissement, marche-arrière. On aurait pu croire qu'un adolescent passait son permis de conduire, mais non. Les hommes faisaient juste attention à ne rien rater.

Enfin, le chauffeur s'arrêta. Lui et son copilote sortirent du véhicule, laissant le moteur tourner. Ils attrapèrent leur lasso de capture et commencèrent à déambuler dans les alentours, chacun de leur côté.
L'un d'eux était grand et costaud. Il avait l'air d'un bodybuildeur. S'il attrapait quelque chose, il allait falloir une force terrible pour lui échapper. Quant à l'autre, ce n'est pas parce qu'il était plus svelte qu'il en était moins dangereux.

Un bruit interpella l'un des employés de la fourrière. D'un pas calme, l’œil vif, les muscles bandés, près à attraper quelque chose, il s'approchait de la source de ce qu'il avait entendu. Il s'approchait des bêtes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Participation Libre] Patrouille au vieux quartier   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Participation Libre] Patrouille au vieux quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lescar - La volière de Quartier libre a aussi 10 ans
» Perdu chat Toulouse (quartier côte pavée)
» Quartier Petit Champlain à Québec
» le vieux chien abandonné
» Création d'un refuge libre et maison de retraite pour vieux chiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Los Angeles & Hollywood :: Goldenwheat :: Le vieux quartier-